Aujourd’hui je ne vous propose pas une, mais deux reviews dans le même article, Si ce n’est pas beau ça !

On va parler ici de deux gros hits du moment édités chez Panini Comics : Spider-Man l’histoire d’une vie et Silver Surfer Black.

Commençons tout d’abord par l’histoire pour laquelle j’avais une grosse attente, Spider-Man l’histoire d’une vie.

Ce titre est écrit par Chip Zdarsky et dessiné par Mark Bagley. Ce récit nous raconte l’histoire de Spider-Man depuis ses débuts dans les années soixante jusqu’à aujourd’hui en 2019. Cependant, il y a une petite particularité, Peter Parker vieilli au rythme des années qui passent et subi donc le poids de la vieillesse.

Je suis un gros fan de Spidey et comme je l’ai dit un peu plus haut, j’avais vraiment hâte de pouvoir lire ce récit. Malgré l’avis général assez dithyrambique, ça a été une douche froide pour moi.

L’idée est vraiment bonne, mais je trouve que le sujet n’est pas assez exploité et que la psychologie de Peter face à certains événements décrits dans le récit est un peu survolée. Je pense que le titre m’a été un peu trop survendu, mais je suis ouvert à l’idée de le relire dans quelques temps et peut-être rejoindre l’avis général. Après tout, une deuxième lecture peut parfois vous faire changer d’avis sur un ouvrage.

Concernant les dessins, c’est Mark Bagley, artiste historique du tisseur, qui s’attelle à la tâche. Ce Monsieur maîtrise vraiment son art, les dessins sont dynamiques, les phases d’action sont vraiment prenantes et les moments d’émotions font très bien le boulot.

Passons maintenant au Silver Surfer Black de Donny Cates et Tradd Moore.

Après la mort du Titan fou Thanos, la galaxie est plongée dans le chaos. L’ordre noir vient mettre son grain de sel et envoie certains héros dont le Surfer dans un monde étrange.

Norrin Radd devra faire face à des mystérieuses forces obscures, mais aussi à un Dieu !

C’est le premier récit que je lis écrit par ce cher Donny Cates. J’avais un peu peur d’être déçu car, comme pour Spider-Man, tout le monde s’accordait à dire que le bonhomme était un très bon scénariste. Verdict de cette première lecture ? C’est un grand OUI ! Je l’ai lu d’une traite, pas moyen de lâcher le bouquin. L’histoire va à un rythme effréné et Cates va jusqu’au bout de son délire.

En parlant de délire, un mot concernant les dessins. Tradd Moore m’a fait voyager ! C’est psychédélique, inventif et les couleurs de Dave Stewart rendent le tout incroyablement enivrant. Lors de ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au travail de Christian Ward sur ODY-C.

Pour conclure, je dirais seulement que Sylver Surfer Black est un indispensable et que ce titre vaut vraiment une place dans votre bibliothèque. En ce qui concerne Spider-Man : l’histoire d’une vie, mon avis est plus mitigé et une deuxième lecture me permettra sans aucun doute d’y voir plus clair.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s