En début de mois se tenait la première édition du festival Made in Comics auquel nous avons eu la chance de pouvoir participer. Nous avons déjà publié un article sur les différents achats et sketchs qui ont été réalisé pour nous. Aujourd’hui nous revenons plus en détails sur le festival, son ambiance et son but avec une interview de Jeff BREITENBACH, l’organisateur principal de l’événement.

Bonjour Jeff, peux-tu nous parler un peu du festival made in comics ?

L’idée c’était de faire un festival comics BD et surtout de le faire ici dans le douaisis. Des festivals comics il en existe déjà, rien que le Roubaix Comics Festival pas loin d’ici. Mais aux alentours de Douai, il n’y avait plus rien. J’habite ici, à Lambres-les-Douai depuis 12 ans et avec mes activités de blogueurs et d’éditeurs indépendants j’ai fait des événements partout en France, sauf ici où je réside. C’est un peu paradoxal. Je travaillais déjà sur le secteur avec les Movie’N Draw qu’on organise lors de chaque sortie de films de superhéros, mais au final de ma ville il n’y avait rien.

Il y a deux ans j’ai commencé à travailler avec la MJC de Lambres, ils faisaient une animation au sein de la médiathèque avec des auteurs notamment et j’ai trouvé ça très sympa. Et puis on a commencé à parler de mettre en place des projets, et la ville appuie énormément les associations avec des aides, le prêt gratuit du matériel, … Avec tout ce soutien et cette envie, je me suis dit que c’était l’occasion, alors qu’il n’y avait plus de festival BD sur le secteur d’en refaire un nouveau.

L’objectif c’est de créer un événement suffisamment attractif pour ajouter à tout l’effort qui est fait sur le territoire de rendre le douaisis plus attrayant et plus dynamique.

cette première édition est axée sur le comics français, peux-tu nous en dire un peu plus ?

C’est l’intérêt du festival, déjà j’ai une grosse affinité pour les auteurs français. Donc au delà de l’argument pratiquement que j’ai pu avancer à certains moments, de faire venir un artiste qui vient de Paris et effectivement plus simple que quelqu’un qui viendrait de Londres ou du Canada.

J’ai une grosse affinité pour les articles français qui font du comics parce que, moi-même, je suis éditeur de comics indépendant (Northstar Comics) sur des publications françaises de comics français. Et puis parce qu’il y a énormément de talents dans notre communauté d’artistes qui se dessine à ce format-là. Et malheureusement je trouve qu’ils ne sont pas toujours mis en valeur. Ca sera peut-être un médisant mais j’ai ce sentiment qu’on les utilise plutôt comme des faire-valoir sur des Artist Alley. Avec des grosses organisations et sur les gros événements, on va tomber sur un, deux ou trois auteurs étrangers très côtés et à l’opposé on aura une Artist Alley conséquente mais où les artistes présents seront pas forcément mis en avant par rapport aux trois grandes têtes d’affiche, et je trouve ça dommage. Je le constate lorsque je tourne en festival depuis 3 ans, même au niveau des festivals BD là où, en tant qu’éditeur indépendant, on trouve plus notre clientèle de personnes qui cherchent des livres qu’ils ne trouvent pas forcément chez leurs libraires.

L’intérêt majeur de ce type de conventions c’est assurément les échanges, les échanges avec des auteurs qui sont plus accessibles.

Qu’est-ce qui différencie made in comics d’un festival comics classique ?

Par rapport à des très gros festivals comme les Comic Con on met beaucoup plus en avant les échanges avec les artistes. Ce qui est devenu impossible dans ce type de conventions qui au final ne sont que des célébrations de la pop culture et plus de la culture et l’amour du comics papier.

Le but est aussi de valoriser les auteurs, et de mettre en avant leurs conditions de travail et de vie. J’essaie dans la mesure de mes moyens que les auteurs qui viennent ici soit le mieux accueilli possible, sans être trop pénalisé.

quel est l’objectif de cette première année et de la suite ?

Evidemment pour cette première édition, en terme de fréquentation on a pas des masses de visiteurs ou des nuées en folie mais j’espère pouvoir développer le concept pour que ça attire de plus en plus de monde. Alors évidemment cette première s’arque plutôt sur la touche française mais j’ai quand même l’objectif d’amener des auteurs étrangers. Je tiens à conserver cet ADN de festival tout en gardant un noyau dur d’auteurs français. Je les estime beaucoup et surtout que je connais personnellement pratiquement tous les auteurs présents ce week-end dont j’apprécie beaucoup les travaux.

L’année prochaine Made in Comics se tiendra également le premier week-end d’Avril, le 5 et 6 Avril. On va déjà essayer d’arriver à notre objectif minimum pour cette première édition afin que l’on rentre dans nos frais et de repartir sur une base saine. Et bien sûr l’objectif sera de faire encore mieux l’année prochaine !

Bien accueillir un artiste c’est primordial, car quand il est bien reçu il en parle à ses collègues.

Je sais déjà pour l’année prochaine, que certaines personnes qui n’ont pas pu venir pour cette première édition qui seront ravis de venir en 2020. Je pense par exemple à Laurent Lefeuvre, Julien Huggonart-Bert, ..

Comme vous pouvez le voir le festival a été une réussite dans son ADN, un festival humain, qui met la part belle aux auteurs et surtout aux auteurs français. Nous en avons déjà parlé ici mais ce sont des événements aux antipodes des Comic Con très commerciales qui n’ont de comics que le nom la plupart du temps. Made in Comics c’est du 100% comics et vous ne trouverez que des gens passionnés. On ne peut que soutenir ce type de projet et l’on espère qu’il perdurera pendant longtemps !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s