No Justice, ce nom vous dit peut-être quelque chose si vous avez suivi les news ou alors si vous avez lu l’event Dark Nights Metal de Scott Snyder. C’est en effet dans l’une de ces pages que l’on pouvait voir un teasing pour un event que l’auteur allait écrire. Ce micro-event c’est No Justice et il vient de paraître en VF chez Urban Comics. Il est donc temps d’en parler pour voir si Snyder nous propose quelque chose de meilleur que Metal et aussi de voir la teneur qu’aura sa Justice League dans les mois à venir !

RCO005.jpg

La surenchère

No Justice découle directement des événements de Metal. Après avoir repoussé Barbatos et ses sbires du Dark Multiverse, les héros de la Justice League on malheureusement brisé le mur source et des entités cosmiques se sont déversés dans notre univers. En plus d’essayer de contenir la brèche, nos héros sont au prise avec Brainiac qui va mettre en déroute toutes les équipes présentes sur Terre. Mais son but n’est pas de les attaquer mais de les préparer à une menace bien plus grande, les Omega Titans. Ces quatre entités se livrent une bataille pour savoir qui sera la seule puissance régentant la création en dévorant planète après planète.

Snyder nous avait déjà proposé une surenchère au déjà très complexe multiverse dans Metal en le prolongeant avec son opposé négatif (l’opposé littéral, fallait simplement retourner une carte pour le trouver), le Dark Multiverse. Avant de s’emparer de l’écriture de la Justice League il nous propose ici un récit qui a tout d’un event, l’ampleur de la menace, la cosmologie, les enjeux majeurs. Oui No Justice a tout d’un event, sauf le nom car l’éditeur ne l’assume pas en tant que tel juste après Metal (à mon sens). Il ne l’assume tellement pas qu’il ne donne à Snyder que quatre chapitres pour mener à bien son histoire. En quatre chapitres il doit donc définir la menace cosmique perpétré par ses quatre entités, définir de nouvelles équipes qui ne se connaissent pas encore, les voir combattre la menace, trébucher, se relever et trouver la solution. Tout cela en quatre chapitres !!! Quatre petits chapitres !!! J’ai du mal à comprendre comment Snyder puisse écrire des histoires de la sorte.

Après nous avoir pondu un Metal en six chapitres qui était absolument rushé si on ne lisait que la série principale, il continue en faisant encore pire. Vous trouviez Metal trop rapide ? Vous n’êtes pas prêts pour No Justice qui pose sa menace et son histoire dans une phase d’exposition absolument abrutissante et bavarde. Vous trouviez que Metal n’avait aucune explication logique ? N’en cherchez pas non plus ici, Snyder n’a pas changé. Et que dire de la résolution de l’intrigue qui ait balayé encore plus rapidement que celle de son précurseur. On est donc plongés dans une phase d’exposition extrêmement bavarde, peu compréhensible et beaucoup trop rapide (forcément en quatre chapitres faut aller vite). Les héros de la Justice League et des autres équipes ne font que subir et réagir suite aux actions de Brainiac ou des Omega Titans. Heureusement que leurs interactions sont agréables à lire à certains moments (notamment l’ajout de Starro et du Martian Manhunter qui relève clairement le tout). Mais tout cela ne sauve pas une intrigue tirée par les cheveux, ni faite ni à faire et qui montre encore que Snyder ne sait pas (plus) écrire de bons récits sans faire dans la démesure. La surenchère et la surcomplication, voilà ce qui semble être le nouveau fond de commerce de l’auteur. J’ai maintenant très peur de voir ce qu’il pourra nous proposer après un nouveau pan du multiverse DC et quatre entités cosmiques à la base de la création de chaque monde. Très clairement et au vu des dernières déceptions de l’auteur, je ne lui laisserais qu’un tome pour me convaincre du bienfait de la lecture de sa Justice League.

RCO007 (1)

So close !

De manière graphique ça commençait très bien. Francis Manapul dessine les deux premiers chapitres et les premières pages étaient vraiment sublimes. Ce sont d’ailleurs les pages qui paraissaient lors de la promotion de l’oeuvre et on comprend pourquoi. Déjà de par leur beauté de composition et de complexité mais surtout car le reste est très inégal. On sent vraiment que la série est sorti de manière hebdomadaire et donc en un mois et que le dessinateur n’a pas pu assurer une qualité de travail constante sur l’ensemble des pages. Qui pourrait le faire ? Encore une fois on en revient à l’intérêt même de la série ? A quoi bon faire un mini-event complètement rushé et qui use les dessinateurs sans leur permettre de donner la pleine mesure de leurs talents ? (On me dit dans l’oreillette que c’est pour l’argent …). Malgré tout on retient quand même des doubles pages de Manapul montrant magnifiquement la démesure. D’ailleurs les doubles pages on en a à foison et c’est bien le symbole que Snyder fait tellement dans la surenchère qu’il impose à ses dessinateurs l’utilisation (presque excessive à ce niveau) de la double page. On perd donc totalement la surprise au bout de la cinq ou sixième page du même ordre.

Au côté de Manapul nous avons également Riley Rossmo, que j’aime énormément notamment avec son travail sur la série Martian Manhunter, mais qui n’est pas vraiment fait pour ce genre de série à mon sens. La multitude de personnages ne sied pas bien à son style si particulier.

No Justice c’est la douche froide et l’un des moins bons comics que j’ai pu lire. Snyder nous pond un event cosmique de grande ampleur en quatre chapitres. Tout y est expédié, de l’introduction de la menace, l’intrigue et sa résolution (à ce point c’est vraiment du foutage de gueule !). L’auteur verse encore dans la surenchère dont il est coutumier du fait dernièrement et qui le place comme l’un des pires choix pour prendre la suite de la Justice League. J’ai très peur de la lecture de cette suite et je ne lui laisserais qu’un tome pour me convaincre.

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-65 WD-Icon-65 WD-Icon-65 WD-Icon-65

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s