Tiens tiens tiens, mais c’est le retour de la série Batman Rebirth en librairie. En effet aujourd’hui, Urban Comics sort le septième tome de la série dédiée au chevalier noir sous la plume de Tom King (même s’il ne scénarise même pas la moitié de ce numéro). Ce tome nous rapproche du mariage tant attendu entre Batman et Catwoman. L’attente est bientôt terminée et voyons si le vin d’honneur permet de nous mettre en appétit pour la suite !

rco007_w.jpg

Où est mon invitation ?

Le mariage de l’année va bientôt avoir lieu, le Joker en a forcément eu vent et il attend impatiemment son invitation. Il va même jusqu’à demander à de vieux ennemis de la batfamily de ruiner la fête. Batman et Catwoman seront-ils en mesure de déjouer tous ses plans ?

Dit comme ça, le tome semble un peu faiblard niveau contenu et rassurez-vous (ou l’inverse) il l’est. Niveau éditorial le tome comprend les numéros 48 et 49 de la série Batman et des tie-ins intitulé Prelude to the Wedding en VO. Ceux-ci ne sont d’ailleurs pas écrit par Tom King et décrivent chacun l’attaque d’un des membres de la rogue gallery du détective (le Sphinx, Anarky, …). Néanmoins ce n’est pas Batman lui-même qui se chargera de la menace mais bien l’un des membres de sa famille avec Batgirl, Nightwing ou Red Hood.

On va commencer par les tie-ins car je préfère finir sur une bonne note. Si vous êtes lecteurs réguliers de comics, je ne vais pas vous la faire, vous savez déjà l’utilité de ce genre de chapitres. Encore une fois ici, ils sont pour la plupart complètement inutiles. Un petit lien avec le mariage et c’est le minimum syndical. Les histoires sont plutôt bien écrites, mention spéciale à celle du Riddler à mon sens, mais de manière générale on s’en moque drôlement. On sent vraiment le caractère éditoriale derrière ces chapitres, cela est absolument flagrant. Forcément pour célébrer le plus gros mariage de ces dernières années DC n’allait pas passer à côté de l’occasion de gagner encore un peu plus d’argent et c’est ce qu’ils font ici. En VO un TPB entier qui retrace ses événements et en VF plus de la moitié d’un tome. La lecture est agréable et sympathique (petit diminutif du Rebirth) mais ça ne restera absolument pas dans les mémoires.

RCO008

Passons à quelque chose de plus intéressant avec le diptyque Batman #48 et #49 (complété d’ailleurs pas les quelques pages de DC Nation #0 avec le Joker et qui sont d’excellente qualité). Là on a vraiment l’histoire de base et plus de l’ajout. Les deux chapitres sont de très grandes qualités, même si je privilégie assez facilement le second qui propose un duel entre le Joker et Catwoman diablement efficace dans ses dialogues. Dans ces moments-là j’aime le travail de Tom King et la compréhension qu’il a des personnages (malheureusement c’est beaucoup trop rare pour le moment à mon sens). Au final ces deux chapitres surnagent par rapport à ce qui est proposé et la finalité donne quelque chose d’assez pauvre, d’un tome d’attente. Il est grand temps que le mariage arrive pour que l’histoire reparte sur quelque chose de nouveau. Le run prend son temps depuis plusieurs tomes et enfin on peut voir le bout du tunnel !

Encéphalogramme plat !

Côté graphique, Mikel Janin est à la réalisation des deux chapitres de la série principale. Etant sur un huit clos il n’a pas beaucoup de place pour s’exprimer et proposer des illustrations qui sortent de l’ordinaire. On est sur des chapitres de discussion principalement et forcément ça se ressent. On est souvent sur du champ contre champ (surtout sur le second chapitre) qui ne lui laisse pas la possibilité de donner la pleine mesure à son talent.

Au niveau des tie-ins nous avons un collectif de différents dessinateurs sur lesquels je ne m’attarderais pas. Certaines planches sont attirantes à l’oeil mais c’est une très grande minorité. Pas grand chose à dire de plus là-dessus, les dessins sont à l’image du scénario des chapitres, à savoir oubliable.

Si j’avais trouvé les tomes précédents comme des tomes d’attente celui-là en est l’exemple encore plus flagrant. Littéralement un tome composant à plus de la moitié de tie-ins de préparation du mariage assez inintéressant. Malgré deux chapitres de la série principale de très grande qualité cela ne suffit pas pour accoucher d’une lecture marquante. Heureusement le numéro 50 arrive et j’espère qu’un nouvel arc va enfin pouvoir démarrer après plusieurs tomes de « remplissage »

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-66 WD-Icon-65 WD-Icon-65

4 réflexions sur “Batman Rebirth #7 : Comics Review

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s