Bonjour tout le monde. Installez-vous confortablement dans un coin proche d’une source de chaleur comme un feu, un radiateur ou une montagne de chiot (ou chat selon les préférences) pour découvrir mon avis sur le premier comics 2019 du label Glenat.

IMG_20190114_195037__01-1.jpg

Que vaut donc le comics « The old guard Tome 1 » ? Commençons donc par faire le tour de l’équipe présente sur le projet. On a au scénario Greg Rucka. Greg fait parti de ses auteurs ayant commencer à faire leurs armes en temps qu’auteur de romans noirs il y a maintenant plus de vingt an. Mais ce n’est pas pour autant que son expérience est moindre en terme de comics. Il a notamment travaillé chez Marvel sur des personnages comme Wolverine ou electra, mais il a aussi travaillé chez DC comics sur la série des gotham central et au côté de Geoff Johns, Grant Morrison et Mark Waid sur les comics « 52 ». Autant dire qu’on à affaire a un homme d’expérience a qui on peut faire confiance niveau scénario. On retrouve à ses côtés Leandro Fernandez, un dessinateur avec qui Greg a déjà travaillé sur Queen and Country, Wolverine et qui a aussi a son actif du boulot sur civil war et sur le personnage du punisher. En dehors du dessin et du scénario, on retrouve une coloriste très doué du nom de Daniela Miwa s’occupant notamment de comics ghost in the shell et on retrouve Jodi Wynne au lettrage. Le style du lettrage est dans cette œuvre assez important puisque le lettrage permet de savoir qu’une langue étrangère est parlée ou qu’un mot est plus appuyé dans l’intonation des personnages que d’autre. Cela permet de donner au scénario une forme plus complète.

IMG_20190114_195130__01.jpg

Vous le savez peut-être, j’aime m’attarder sur le dessin quand je parle d’une œuvre. Ici, il ne m’a pas conquis. Je le trouve assez peu précis dans le trait et dans les détails. Cela donne un rendu assez brouillon sur certaines pages. Ce qui me bloque le plus c’est que la couverture et certaines cases sont bien plus détaillés que d’autre, et que pour que le scénario reflète bien plus la violence, il manque un côté plus réaliste, plus brutal avec les impacts de balle, un côté plus réaliste dans la douleur sur les visages. Enfin, c’est se a quoi je m’attendais quand on parle de mort éternel et je ne retrouve pas ça dans l’œuvre.

Malgré tout certains trouveront le travail sur le dessin plaisant puisque que l’appréciation est assez subjective dans ce domaine.

IMG_20190114_195523__01.jpg

On aborde maintenant le scénario, la partie la plus importante de l’oeuvre. Et pour ce point-ci, j’ai bien apprécié globalement. On suit un groupe de cinq individus se définissant comme maudit par l’immortalité. En effet, le coté don est complètement balayé ici puisque nos personnages n’ont qu’une envie, mourir pour que tout s’arrête. Cela est compréhensible vu qu’ils endurent une douleur depuis plusieurs siècles voir dizaine de siècles pour certains. Mais cela n’est pas tout. Le plus dur pour eux étant d’avoir vu mourir leurs proches, de ne pouvoir s’attacher à personne mis à part à leurs groupes. En plus de ça, ils ont l’impression que tout se répéter indéfiniment sans aucun but précis. Ce tome apporte donc une vraie réflexion sur l’immortalité, sur l’importance de la vie et sur la chance que celle-ci soit courte pour que l’on puisse l’apprécier à ça juste valeur. Le concept d’immortalité est donc sympa dans son traitement, les relations entre les personnages sont bien mise en scène et l’oeuvre est logique dans sa construction donc facile à suivre. On cerne assez rapidement les rôles de chaque personnage et leur côté désabusé par l’immortalité. Cela ce traduit par peu de considération pour des plans fait de dentelles et de discrétion, peu de considération pour la vie et la mort des gens enfin surtout pour le menu fretin qui n’a parfois rien demandé puisque qu’ils ne respectent que des ordres.

IMG_20190114_195211__01.jpg

Par contre l’histoire a pas mal de limite dans ça construction. Je trouve que tout s’enchaîne très vite, et avec pas mal de facilité niveau scénario. On aurait sûrement gagné en pertinence en allongeant le récit de ce premier tome sur un second pour laisser plus de place à des grandes scènes de flash-back, et plus de temps au développement d’une intrigue qui dévoile plus de tension sur les « méchants » du récit. Cela donnerait aussi sûrement plus d’impact aux scènes pouvant créer une vraie émotion pour le lecteur surtout que l’un des points cruciaux de l’intrigue; c’est que le calvaire de l’immortalité soude de manière vraiment profonde les relations entre nos cinq protagonistes. Cela est d’ailleurs pour moi le point le plus sympa à suivre dans l’histoire. Cette relation qui lie les héros et qui est amenée de manière assez intrigante ? On cherche à savoir pourquoi ils sont comme ça ? On se pose la même questions qu’eux au final et cela retient assez l’attention pour justifier l’attente d’un deuxième tome.

IMG_20190114_195251__01.jpg

En tout cas je pense/ j’espère que le second tome apportera une justification au défaut que j’ai relevé en dévoilant une intrigue plus complexe que se a quoi je m’attends actuellement. J’espère qu’on pourra découvrir un adversaire de taille pour notre groupe pour la suite. Malgré ses défauts, je recommande l’oeuvre parce que je sais pertinemment qu’elle saura plaire à une majorité de personne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s