Bienvenue dans ce nouvel article de l’Atelier Comics de Noël, notre calendrier de l’avent participatif. C’est au tour de Chti Daemon de se lancer dans l’aventure et on l’en remercie grandement. Avant de lire ce qu’il a à vous proposer je me permets de vous partager son compte Twitter. N’hésitez pas à aller le suivre si ce n’est pas déjà fait. Je laisse la place maintenant pour son partage.

Ces bulles qui nous isolent et nous rassemblent…

En cette période de Noël, j’apprécie encore plus les histoires : cette période de fête a un côté féerique, aux multiples histoires, contes et légendes. Mais c’est également une période de bienveillance, de partage et de générosité.

En amoureux des bulles, c’est naturellement pour moi un des moments dans l’année où j’aime partager cette passion, transmettre ou simplement échanger sur le sujet : quoi de mieux que ces histoires contées et illustrées, au sujet divers qui nous touche tous ?

Et pourtant, alors que l’on parle de convivialité et de partage, nos comics/BD/Mangas ont-ils leur place ? Cette lecture ne nous met-elle pas à l’écart, dans un coin, isolé ?

read-2338352_960_720

Credit : Anemone123, CCO Creative Commoncs

Ces histoires à bulles sont un monde particulier dans celui de la littérature : ici, l’histoire n’est pas narrée, non, elle est vécue devant nous par des personnages, au fil des cases nous laissant entendre leurs dires et pensées. Et cette différence a son importance dans cet univers et notre rapport aux gens qui nous entourent pendant nos lectures. Car généralement, vous lirez votre roman (par exemple) pour vous, mais occasionnellement vous pourrez facilement partager votre lecture en la laissant sortir de votre tête pour la réciter, ou même en l’écoutant plutôt qu’en la lisant (pensez aux livres audio).

C’est même d’ailleurs votre point d’entrée dans le monde littéraire lorsque, enfant, vos parents ou proches vous racontent des histoires, qu’elles soient avant le coucher ou durant un moment convivial et cocooning. Et si l’histoire est illustrée, simplement tourner le livre 30 secondes et l’image suffit alors à vous illustrer le décor dans lequel votre imaginaire doit reproduire la scène.

father-reading-to-daughter_925x.progressive.jpg

Credit : Matthew Henry, Creative Commons

Mais la bande dessinée se prête très mal à ces moments: nous savons conter des histoires, qu’elles proviennent des pages d’un livre et de notre imagination. Mais conter des bulles est un exercice des plus délicats. Je vous invite à tenter l’expérience.

Ou alors ma fille n’est pas encore assez grande pour cela ? Je lui raconte l’histoire, avec mes mots, je ne lui lis pas un comics. Et lorsqu’elle sera assez grande, elle lira sans doute alors d’elle même…

La bande dessinée s’affiche alors facilement comme un plaisir solitaire, s’enfermer dans sa « bulle » (tiens donc…) pour s’évader, vivre une histoire qui se déroule devant nous, en être témoin plutôt que d’essayer d’imaginer comment elle se met en scène.

Et pourtant, ce serait tellement réducteur de s’arrêter à ce moment de solitude apparente ! Car, est-ce la magie d’être témoin ?, à l’inverse d’un roman par exemple, la convivialité de cette lecture et son facteur fédérateur interviennent lorsque la dernière page est tournée, le livre refermé.

On a envie de raconter ce que l’on a vu, besoin de confronter la façon dont on a perçu ces scènes, besoin de partager notre témoignage. Sommes-nous passer à côté d’un détail ? A-t-on bien vu celui qu’on a cru voir ? Toutes les bonnes histoires sont fédératrices (il n’y a qu’à voir les communautés autour des gros romans), mais nos cases à bulles, en nous rendant presque autant acteur que témoin, nous poussent à sortir du mutisme de notre lecture, d’aller au delà.

À mes yeux, c’est une grosse part de la passion. Et c’est ce qui nous assemblent, nous emmènent à rencontrer d’autres passionnés, et transforme un temps de lecture tellement individuel à de grands moments de partage et échange.

946275699_854eacea32_b.jpg

Credit : mrdavisdc, CC BY-NC-SA 2.0

Et cet Atelier de Noël n’est-il pas le plus beau témoin de ce presque paradoxe des bulles ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s