Bienvenue dans ce nouvel article de l’Atelier Comics de Noël, notre calendrier de l’avent participatif. C’est au tour de Mr Rouflaquettes, ça ne s’invente pas, de se lancer dans l’aventure et on l’en remercie grandement. Avant de lire ce qu’il a à vous proposer je me permets de vous partager son compte Twitter. N’hésitez pas à aller le suivre si ce n’est pas déjà fait. Je laisse la place maintenant pour son partage.

Pour ma participation au calendrier de l’Avent de l’Atelier Comics, j’ai décidé de vous parler de Jeff Lemire. Déjà, parce que j’aime beaucoup cet auteur et aussi parce que je savais que j’allais prêcher quelques convaincus sur ce blog. Mais plutôt que de vous parler de ses comics phares, j’ai préféré mettre en avant les trois « graphic novels » édités chez Futuropolis en France, que Lemire scénarise et dessine : Essex County (2009), Jack Joseph soudeur sous-marin (2012) et Winter Road (2017).

http://www.jaimehogge.com

En qualité d’auteur, Jeff Lemire distille dans ces trois récits des idées et thèmes récurrents. En terme de décor tout d’abord, ses récits s’encrant dans des milieux ruraux et modestes, entourés de paysages vastes (la campagne, la forêt, l’océan). Mais le thème le plus évident chez Lemire est la famille. Elle est toujours centrale dans ses écrits indépendants et est généralement dysfonctionnelle, déchirée. La faute à un ou plusieurs événements marquants du passé : la disparition mystérieuse d’un père dans Jack Joseph, la mort d’une mère et une carrière sportive avortée dans Winter Road, une trahison, un abandon ou encore un décès dans Essex County. La conséquence étant des personnages solitaires et déprimés – voire dépressifs – qui essaient de trouver leurs places mais surtout de sortir de leur condition et du deuil qui les hante. La solitude (physique et/ou psychologique) est un caractère essentiel chez les personnages de l’auteur. Ceux-ci ne sont d’ailleurs jamais irréprochables, bien au contraire. Addictions, violence et rejet de l’autre sont autant de défauts (parmi d’autres) qui les caractérisent et qu’ils font subir à leurs entourages. Leur parcours consistera dès lors en une forme de rédemption. Ils apprendront à surmonter leur passé et leurs erreurs pour s’échapper d’un présent chaotique et envisager un futur meilleur. Il faudra par exemple accepter la paternité et l’engagement dans Jack Joseph ou gérer ses addictions et la violence dans Winter Road.

 

Planches tirées d’Essex County

Donc si la famille est au coeur des troubles des personnages, elle l’est aussi pour leur résolution. Il s’agit de se confesser et de se pardonner pour enfin se réconcilier avec les autres et avec soi-même. La rédemption et le bonheur chez Lemire, passent par la reconstruction d’une base familiale saine, solide et pérenne. Le tout aboutissant à des récits poignants, où l’émotion prime. Rares sont les auteurs qui parviennent à rendre mes yeux humides et il en fait partie. Enfin, pour terminer la question des thèmes sur une note plus légère, vous constaterez qu’en bon Canadien, Lemire trouve toujours le moyen de parler du sport national : le hockey. Si vous le suivez sur les réseaux sociaux, vous savez qu’il en est un grand adepte.

 

Planches tirées de Jack Joseph soudeur sous-marin

Venons-en à l’aspect graphique. Avec Jeff Lemire, c’est délicat car son style est très particulier. Volontairement imprécis, il a un aspect brouillon, « gribouillé ». Pourtant, cette simplicité apparente n’empêche pas une certaine précision. J’ai l’impression que c’est quitte ou double : on adhère ou on déteste, mais ça ne laisse pas indifférent. Personnellement, je fais partie de ceux qui l’apprécient. Je trouve qu’il parvient à faire transparaître la mélancolie, le désespoir ou même, à l’opposé, l’innocence et la candeur dans les yeux de ses personnages comme peu d’autres artistes y arrivent. Les visages sont marqués, brisés et dissymétriques, en cohésion avec le passé traumatisant et les vies difficiles des personnages, comme je l’évoquais plus haut. Son dessin est très expressif.

 

Planches tirées de Winter Road

C’est dans Essex County que son trait est le plus brut. Entièrement en noir et blanc, on y trouve très peu de lignes droites même si le trait évolue au cours de l’œuvre. C’est dans les titres suivants qu’une utilisation de l’aquarelle apparaît de façon plus marquée. Pour Jack Joseph, Lemire persiste dans le noir et blanc mais ajoute de l’aquarelle en nuances de gris lors de séquences oniriques, quand Jack se remémore son passé. La couleur apparaît dans Winter Road. D’abord des touches bleues-grises dans les décors et le ciel soulignent l’ambiance froide et rude de l’hiver canadien. Puis quelques flashbacks et éléments du passé élargissent la palette de couleurs comme pour évoquer une époque où tout semblait plus simple. Si son trait est toujours reconnaissable, Lemire est capable d’apporter des variations pour transmettre encore mieux l’ambiance et les émotions de ses histoires.

Image11

Vous l’aurez compris, Jeff Lemire est un de mes auteurs préférés. J’espère donc vous avoir donné envie de découvrir ces titres ou au moins que le sujet vous a intéressé. Vous aurez peut-être remarqué que les thématiques évoquées se retrouvent dans ses autres œuvres, notamment Royal City qui est complètement dans la continuité de ces trois récits. Si vous appréciez ce dernier, je ne peux que vous encourager à vous lancer dans l’achat et la lecture des romans graphiques dont j’ai parlé, d’autant plus que les éditions de Futuropolis sont superbes. En tout cas, c’en est fini de cet article. Merci à Martin de m’avoir offert cette opportunité et merci à ceux qui auront pris le temps de me lire. Bonnes fêtes à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s