Bienvenue dans ce nouvel article de l’Atelier Comics de Noël, notre calendrier de l’avent participatif. C’est au tour de Maxime de se lancer dans l’aventure et on l’en remercie grandement. Avant de lire ce qu’il a à vous proposer je me permets de vous partager son compte Twitter. N’hésitez pas à aller le suivre si ce n’est pas déjà fait. Je laisse la place maintenant pour son partage.

MAN OF STEEL DE JOHN BYRNE 

Bien le bonjour chers lecteurs. Pour mon petit passage sur le calendrier de l’avant, je vais vous parler aujourd’hui de « Man of Steel » écrit et dessiné par John Byrne, Marv Wolfman et Jerry Ordway et édité en France par Urban Comics. Dans cette review je vais m’attarder plus particulièrement sur la mini série du même nom, « Man Of Steel ».

250px-Comic_Book_-_Man_of_Steel_1_(1986)

Début 86, John Byrne débarque de la Maison des idées en tant que dessinateur extrêmement reconnu pour les X-MEN, notamment pour la saga du phœnix. Il arrive donc chez DC Comics et prend en main ce bon vieux « homme de fer », un personnage qu’il affectionne tout particulièrement depuis son enfance.
DC lui propose de commencer avec une nouvelle mini série de 6 épisodes baptisée  sobrement « Man of Steel » (plus tard un certain Brian M. Bendis aura un parcours relativement similaire en passant de Marvel à DC et en prenant les rênes d’une mini série appelée « Man of Steel »). Cette mini série va donc reprendre les bases, du départ de Kal-El de Krypton à son arrivée sur notre terre pleine d’humains à coloniser. Car oui, au début du récit, il est question d’envoyer l’enfant afin de coloniser la terre et ainsi pérenniser la culture Kryptonienne, c’est du moins l’envie qu’a sa petite maman chérie avant de nous l’envoyer. Je pense que vous connaissez tous la suite de l’histoire, ce petit garçon deviendra plutôt le défenseur de notre planète qu’un méchant colonisateur extraterrestre.

La mini série va, à travers ses 6 épisodes, passer en revue les grandes lignes des éléments connus de Superman et ainsi poser des bases solides pour les années à venir. Tout y passe, Smallville et Lana Lang, l’intrépide et ravissante Lois Lane, le d’abord roux puis chauve Lex Luthor, mais aussi la rencontre avec son homologue plus sombre de Gotham.

Passons rapidement à l’aspect graphique qui est clairement une réussite totale. John Byrne s’éclate et ça se ressent, il arrive à donner toute l’aura, la puissance et le  symbolisme du personnage dans ses traits. Le prologue sur Krypton est juste somptueux et je pense que c’est en feuilletant le début en librairie que l’envie m’est venue d’acheter ce comics. Pour le reste, cette BD sent les années 80 à plein nez et pour moi qui suis assez fan des comics de cette période, c’est un grand point positif.

En tout cas cette mini série est pleine de simplicité, d’ondes positives et d’héroïsme. Tout ce qu’on demande à notre Superman afin de passer un moment nous permettant d’échapper de notre quotidien parfois morose. Merci John Byrne, merci Superman et bonnes fêtes à tous.

017f323099e2d96f43394c74620e0c79

Maxime.

Une réflexion sur “5 Décembre : L’Atelier Comics de Noël 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s