Bonjour cher(e) passionné(e) de littérature, installe toi confortablement dans ton canapé, ta chaise de bureau ou l’endroit privilégié où tu poses tes fesses. Aujourd’hui on va parler de Black Monday Murders ! Le tome de Jonathan Hickman et Tomm Coker est sorti chez Urban Comics fin juin. Il bénéficiait d’ailleurs de l’offre à 10€ de certaines séries indépendantes. 10€ pour 240 pages je vous laisse imaginer que le choix a vite été fait (surtout que le prix hors promotion est de 22.5€). Mais on va vite voir dans la suite de la review que même pour 22.5€ vous devez vous procurer cet ouvrage. Voilà pourquoi.

img_20181019_135353_hdr777774029.jpg

Black Monday Murders c’est une histoire sur les cours de la bourse mondiale. J’ai déjà du en perdre plus d’un qui pense « j’vais pas acheter un comics sur la bourse, ça doit être ultra chiant ». Si tu penses cela, reste encore mon ami, tu ferais une grave erreur en passant à côté de ce tome. Donc oui Black Monday Murders c’est une histoire sur la bourse, mais Hickman couple cette partie assez peu bandante avec de l’occultisme. C’est déjà légèrement plus vendeur. La magie ça rend tout plus intéressant ! Hickman nous offre donc un monde où de l’occulte peut influer sur les cours des différents marchés. Et cela via un groupe de personnes qui sont dirigeants de l’une des plus grandes banques de la planète. D’un autre côté on retrouve un détective qui va devoir enquêter sur le meurtre de l’un des membres siégeant au conseil d’administration de cette banque. Et forcément le meurtre c’est pas du train-train habituel. Pour résumer rapidement, le tome vous propose donc une enquête policière dans le monde de la bourse, le tout avec de la magie.

Cette oeuvre est très compliquée à résumer, tout comme elle est compliquée à lire. Ce n’est pas le genre de livre que vous pouvez lire tout en parlant à quelqu’un ou en vous arrêtant toutes les trois pages. Cette oeuvre demande de l’investissement, une réelle concentration. Mais si vous lui offrez cela, elle vous le rendra !

img_20181019_181623_hdr1635674319.jpg

Jonathan Hickman arrive à proposer une histoire extrêmement mystérieuse. La difficulté de lecture vient de là, toutes les cartes ne nous sont pas données. On a pratiquement aucune réponse sur toutes les questions que l’on peut avoir. Tout ce qui entoure la banque, les membres du conseil d’administration et l’occultisme sont ultra flous. Je pense qu’Hickman souhaite nous mettre au même niveau que le détective qui va lentement commencer à découvrir les secrets de cette organisation. Niveau histoire c’est donc quitte ou double. Soit vous êtes subjugués par le risque, l’audace et la qualité du récit d’Hickman, soit vous allez détester et ne rien y comprendre. La ligne entre les deux est extrêmement fine mais je ne peux que vous conseiller de tenter votre coup. Voyez le comme cela, ne préférez-vous pas investir dans un comics qui pourrait vous transporter et vous raconter quelque chose de grandiose, plutôt qu’une histoire très moyenne mais sûre (un tome de DC ou de Marvel en somme).

 

Personnellement mon choix est fait. Au vu de la qualité des éditeurs mainstream actuellement, je préfère largement prendre un risque en découvrant des univers avec une vraie personnalité et qui peuvent aller jusqu’au bout des idées des auteurs. Le statut-quo je te salue.

Pour l’instant tu dois te dire, c’est bien beau mais si l’histoire me plait pas je balance 22€ dans le vent, mais pour toi j’ai un dernier argument pour te convaincre, et pas des moindres. Car si tu t’embarques dans Black Monday Murders, tu t’exposes à prendre une claque magistrale de la part de Tomm Coker, le dessinateur. J’adore cette oeuvre, c’est indéniable, mais je pense que je l’aime plus pour ses illustrations que son récit pour le moment. Je ne connaissais absolument pas Coker avant et je suis conquis et ce pour plusieurs raisons. Déjà on est pas en présence d’un simple comics, c’est clairement un roman graphique. Le tome alterne le phases de comics et les pages manuscrites comme pourrait l’écrire un scribe au tribunal ou dans un commissariat. Ces pages extrêmement stylisées sont un apport énorme pour le livre. Et attention, ces pages ne sont pas là que pour du bonus que personne ne lit ou qui est super chiant, comme Watchmen ou Doomsday Clock par exemple (je vous laisse deviner quel jugement va avec quel comics). Non, ici ces pages en plus de se lire facilement, ne ralentisse pas l’intrigue et complète les parties BD.

 

Et pour le reste des illustrations de Coker, c’est subjuguant. Son trait est à la limite entre un classicisme un peu chiant et revu et quelque chose de très déstructuré qui pourrait perdre certains lecteurs. Il arrive, je pense, à satisfaire tout le monde avec des planches très détaillées tout en réussissant à ressortir une vraie personnalité via son trait. Très clairement un coup de cœur à mon sens. La colorisation aide aussi énormément et ne laisse pas indifférent.

 

Black Monday Murders aura mis du temps à sortir de ma PAL, mais une fois que j’ai pris le temps de le lire il m’aura asséné une sacrée claque. L’univers mis en place par Hickman est mystérieux et on meurt d’en savoir plus. Il arrive à développer ce mystère et à garder l’ensemble de ses cartes pour la suite et j’adore absolument l’idée. En plus de cela Tomm Coker réalise un travail qui me laisse sans voix avec un style tout simplement parfait. Oui Black Monday Murders n’est pas une lecture facile mais ne préférez-vous pas prendre un risque d’apprécier quelque chose qui peut-être exceptionnel plutôt que de lire du mainstream qui ne propose quasiment rien et qui tourne en rond ?

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67

3 réflexions sur “Comics Review 97 : Black Monday Murders #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s