Bonjour amateurs de comics ! Installez vous confortablement pour cette nouvelle review sur… Encore Rick Remender. Et oui encore lui, toujours lui et cette fois, on s’intéresse au premier tome de Black Science paru chez Urban Comics.

Review Black science 1

Pour cette œuvre, on trouve à ses côtés au dessin Matteo Scalera et a la colorisation Dean White. Tout deux sont très expérimentés dans le milieu et ont de nombreux projets à leurs actifs. Je vous invite a découvrir tout ça de votre côté en attendant que j’ai la motivation d’en parler plus longuement sur le blog.

Review Black science 3

Bon pour cette œuvre vous avez intérêt à accrocher vos slips parce que comme dit le grand sage « pas le temps de d’niaiser ». En effet, nous sommes ici face à un contre la montre infernale qui peut être à tout moment fatal pour nos héros. Il faut être très attentif pour comprendre la globalité de l’univers parce qu’il est profondément complexe. On fait face à un multivers dans lequel on va suivre un scientifique (Grant) à la tète d’une équipe d’exploration de ces dimensions. Cette équipe est composée entre autres des enfants de Grant qui sont bien trop jeune pour faire face aux événements qui vont suivre. D’ailleurs, les premiers mystères de ce tome tournent en partie autour de ce genre de questions. Comment nos héros en sont arrivés là ? Que ce passe t’il dans ce multivers? etc

Review Black science 5

Rick Remender et ses collègues ont su, au travers de ce premier tome, apporter une grande profondeur à l’univers global de l’oeuvre. On découvre des mondes vraiment captivant pour l’œil avec une colorisation qui explose la rétine. Chaque case est dessinée avec talent, les expressions faciales de nos protagonistes sont toujours raccords avec l’action. Autre point à souligner, c’est la cohérence de la série. Une cohérence visuelle avec le mélange des technologies de monde plus ou moins avancés sans faire tache ainsi qu’une cohérence scénaristique peu évidente à maîtriser quand on aborde des multivers. Tout s’imbrique parfaitement ce qui fait vraiment plaisir à voir. Cela contribue d’ailleurs beaucoup au plaisir que l’on prend lors de la lecture de ce premier tome. On a envie de tourner les pages pour être encore une fois surpris par les éléments dépeints, on veut tourner les pages pour en connaitre plus sur le scénario et sur le passé de nos héros, on veut tourner les pages pour savoir si ils vont s’en sortir parce qu’on s’attache très vite à ce groupe.

Review Black science 4

Le plaisir de lire cette série vient aussi de sa narration qui est bien maîtrisé par notre auteur. On fait face à des moments intenses d’actions emportés par la folie de ces dimensions parallèle et leurs conséquences imprévisibles. Et entre ces phases d’actions frénétiques, on a le droit à des brides du passé de nos personnages, des moments de vie par lequel on comprend comment la machine à voyager entre les dimensions à vue le jour, comment ce sont construit les relations entre nos différents protagonistes ou encore comment le passé impacte nos héros et leurs décisions.

Dans cette oeuvre, il est très souvent question de l’échec et des responsabilités. En effet, Grant est un personnage vraiment intéressant parce qu’il est à la fois inconscient dans une partie de ces décisions impulsives, illogiques ou incompréhensible. Mais il va être constamment à essayer de sauver tout le monde, d’être meilleur ou encore d’anticiper ce qui va se passer pour espérer sauver ses enfants. Les enfants ont forcément une place importante puisque qu’ils sont amenés à évoluer avec le groupe alors qu’ils sont les plus vulnérables face aux univers qu’ils rencontrent. Cela apporte un enjeu fort pour notre héros puisque qu’il prend conscience du rôle qu’il doit avoir pour ses enfants. Un rôle qui lui échappe dans une certaine mesure dans son passé et d’une manière différente dans le présent décrit ici.

Review Black science 7

La découverte de cette oeuvre est un vrai coup de cœur pour moi. Je recommande vivement à tout amateur de comics de jeter un œil sur ce premier tome et j’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s