Image couvertureSolo est une histoire inventée par Oscar Martin et publiée en France aux éditions Delcourt. C’est un auteur que je connais très peu. Je sais juste qu’il a travaillé sur une série de BD nommé « La guilde » mais on n’en parlera pas ici. Nous allons ici parler du premier tome d’une série en trois volumes. L’oeuvre conte les aventures d’un rat humanoïde dans un monde ravagé par le chaos. Ce monde est semblable a l’univers de mad max, désertique, aride, dangereux et violent. On y retrouve de nombreuses races humanoïdes en plus des humains. Il y a des chats, des chiens, des cochons etc… Et tout ce beau monde se retrouve à s’affronter, a se battre contre des prédateurs tous plus gros les uns que les autres avec la logique de tuer ou être tué, bouffer ou être bouffé.

Le premier tome dont je vous parle ici n’est pas le plus original en soit mis a part dans son univers global. La trame est en quelque sorte celle d’un road trip assez proche d’un guide de survie pour rat en milieu carrément hostile. Le récit s’accompagne de la narration de notre héros qui décrit ce monde et son quotidien fait de sang et de tripe avec un seul but, survivre. C’est là une question essentielle de ce premier tome, pourquoi survivre, a quel prix… On comprend combien la survie est difficile, pas seulement physiquement, mais aussi mentalement surtout quand elle devient une routine.

Image deventure 2

Au sein de ce tome, on nous présente les bases de l’univers, comment est régi le monde? Qui domine? Qui est dominé? On nous présente quelques unes des races de base. Dont les humains qui sont toujours au sommet de la hiérarchie, car les mieux organisé et les plus nombreux. On installe aussi assez brièvement un fil conducteur principal pour les trois tomes mais je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même.

Image 4

Ce qui est cool dans cet univers, c’est la cohérence de l’ensemble, chaque espèce est humanisé de manière sympa visuellement, elles ont chacune des comportements particuliers comme le fait de chasser en groupe, le fait d’être des tueurs nés… D’ailleurs on retrouve à la fin de chaque tome une partie du bestiaire avec des descriptions plus poussée sur l’univers. Ce bestiaire apporte beaucoup, car il regorge d’information et d’humour bien écrit avec des illustrations vraiment sympa et détaillées.

 

Image 5

Le premier tome vaut le coup d’être découvert, surtout si on aime la violence, le sang et des dessins de combats de qualité. On ressent toute la solitude qui pèse sur le héros, tout ce qu’implique chaque choix, chaque coup porté peu importe l’adversaire. De plus, le récit évolue et il ne restera pas bien longtemps un road trip « solitaire » ce qui apporte bien plus de profondeur que ce que l’on imagine au premier coup d’œil. Je vous recommande l’oeuvre dans son intégralité, car elle est assez dramatique et vraiment bien écrite.

 

6 réflexions sur “Parlons en! SOLO Tome 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s