Hello tout le monde et merci d’être présent pour cette nouvelle review sur le blog, 43ème numéro du format de review dans lequel je vais vous parler de Batman (et oui encore une fois). Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué j’ai terminé la lecture du run de Snyder et Capullo sur le personnage avec la review du dernier tome Bloom, et je vous ai même concocté une analyse complète du run. Maintenant que cette page se tourne je peux enfin commencer à m’attaquer à la lecture des aventures de Batman de l’ère Rebirth, qui est l’ère actuelle, si tu suis mes différentes publications tu sais que sur Rebirth je suis Wonder Woman qui est une très bonne série, Green Lantern et Deathstroke pour le moment. On est plutôt sur un gage de qualité pour le moment, mais est-ce que Batman arrivera à sortir du lot ou simplement à être une série intéressante à suivre ?

Dans ce premier tome, c’est le scénariste Tom King et le dessinateur David Finch qui sont à l’oeuvre pour plus ou moins nous conter la suite des aventures écrites par Snyder. Le chevalier noir a le costume entrevu dans les dernières pages du tome Bloom, Duke Thomas est présent comme acolyte, … Néanmoins on repart sur une nouvelle histoire qui, outre ses quelques détails, ne fait pour le moment pas référence à ce qu’il s’est passé précédemment. Tom King introduit deux nouveaux héros à Gotham, en la personne de Gotham et Gotham Girl…. Pour faire simple, ce niveau d’inventivité dans les détails présage de la qualité globale de ce premier tome qui est extrêmement décevant, insipide et sans relief. Je peux comprendre l’explication de leur nom, les deux héros sont jeunes et se sont trouvés leur propre nom mais c’est d’un manque de panache assez impressionnant. Ils ont des noms pourris soit, mais que font-ils ? Ils débarquent tous les deux à Gotham pour aider Batman dans sa quête de rendre Gotham (la ville) un endroit sans criminels. Pour se faire il dispose de pouvoirs assez importants et qui semblent sans limite, tels que le vol, la force surhumaine, … Dans un premier temps tout se passe pour le mieux, je dis dans un premier temps mais ça ne dure que quelques pages réellement et c’est un problème sur lequel je reviendrais, mais Amanda Waller aidé par Hugo Strange va utiliser les pouvoirs de contrôle des émotions du Psycho Pirate pour manipuler nos deux jeunes héros soit en les faisant passer du côté obscur soit en les effrayant et les mettant hors d’état de nuire. Batman va bien sûr devoir s’interposer pour empêcher Gotham de causer plus de problèmes et l’aider à le ramener dans le droit chemin.

img_20180417_201940_hdr2008391678.jpg

J’en ai rapidement parlé mais le premier problème de ce tome est qu’il va beaucoup trop vite, King ne prend le temps de rien installer concernant ses personnages (malgré une, encore une fois, rapide origin story pour les deux nouveaux protagonistes), concernant son intrigue qui passe de scène en scène uniquement parce que le récit l’exige, … Cela donne un effet assez dérangeant à la lecture qui nous montre des personnages uniquement présents pour faire avancer l’intrigue et non dans le but de développer leurs caractères ou leurs décisions. De plus je n’apprécie pas le choix d’amener des héros aux pouvoirs surhumains dans la ville de Gotham, ce n’est que mon avis mais je trouve que ça réduit à zéro l’utilité de Batman. A quoi bon avoir un justicier masqué quand on peut disposer de deux héros à la force des Dieux ? Si encore ceux-ci avaient été intéressants j’aurais pu l’accepter mais j’y vois plus des coquilles vides qu’autre chose.

Je vous passe également le fait qu’Alfred revêtisse le costume du chevalier noir qui est un fan service très visible en plus d’être très mauvais. Snyder avait osé nous donner Gordon en Batman, King nous offre Alfred (d’ailleurs Snyder a un crédit scénariste sur cet ouvrage, sans pour autant que je sache quelle implication il a pu avoir).

img_20180418_121451_hdr-164119434.jpg

Avant de passer à la partie graphique j’aimerais également parlé d’un aspect que je ne mentionne que très rarement dans mes reviews et c’est les dialogues. C’est un aspect assez compliqué à analyser pour proposer un jugement positif ou négatif. Ici les dialogues du personnage de Gotham Girl sont tellement énervants et mal écrits que je me devais d’en parler. Je peux accepter qu’une personne ait un tique de langage, j’imagine que l’on en a tous un, mais quand on fait répéter l’expression « I mean » 4 fois dans la même page à un personnage il y a un grave problème d’écriture. Cela m’a clairement mis hors de moi et c’est une première.

img_20180418_122614_hdr-1107445636.jpg

Concernant la partie graphique, j’ai assez peu de chose à dire, sans être en dessous de mes attentes elle ne m’offre rien d’extraordinaire. Le travail de David Finch est plutôt convenu, il n’est ni dans un classicisme grandiose ni dans un interprétation plus personnelle ayant de la personnalité. Certaines planches sont néanmoins agréables à regarder sans toutefois me satisfaire. Un passable tout au plus.

Je pense de plus que ce style souffre, dans mon esprit, de la comparaison du one-shot actuel White Knight de Sean Gordon Murphy qui est un véritable plaisir pour les yeux.

 

Ce premier tome de Tom King et David Finch sur Batman Rebirth est une vraie bonne déception. L’histoire peine à être prenante avec des personnages extrêmement plats rien que dans leur nom. La partie graphique est à l’image du scénario et ne rattrape en rien ses lacunes, ce qui au moins donne une cohérence si on veut voir le bon (ou dans notre cas mauvais) côté des choses. La série commence donc sur une très faible base, restons optimiste en pensant qu’on peut difficilement faire pire.

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-65 WD-Icon-65 WD-Icon-65

 

7 réflexions sur “Comics Review 43 : Batman Rebirth #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s