Hello à tous et merci d’être présent pour ce nouveau Comics Review, 42ème numéro aujourd’hui avec un gros morceau, un morceau que j’attendais avec tellement d’impatience que j’avais presque peur du résultat. Dans cet article je vais vous parler du tome 2 de l’excellent, du généralissime Black Hammer.

Si tu te rappelles j’avais effectué la review du tome 1 écrit par le non moins génial Jeff Lemire il y a quelques mois et j’étais emballé tout en ayant certaines réserves. Néanmoins les semaines ont joué en faveur de cette lecture qui m’a limite hanté à force de lire d’autres parutions et de me rendre compte que Black Hammer était quelque chose d’unique, de magistral et en aucun cas un simple tome comme un autre. Sans avoir besoin de le relire je suis devenu un espèce de fan absolu de cet univers et donc la sortie de sa suite était pour moi comme un accomplissement. Mais, il y a forcément un mais, j’avais la peur d’avoir trop élevé mes attentes et d’être déçu. Réponse de suite.

Et bordel non je ne suis pas déçu, en aucun cas !!! Lemire nous livre encore un chef d’oeuvre d’écriture, de travail de ses personnages, de son univers et de son intrigue. Ce tome 2 reprend où le précédent s’était terminé, nos héros ayant été téléportés il y a 10 ans dans un univers parallèle, un timeline différente, … (personne ne le sait pour le moment) à la suite d’un affrontement avec l’Anti-Dieu. La présentation de chaque personnage avait été faite de manière magistrale dans chaque chapitre et le cliffhanger de fin nous montrait l’arrivée devant eux de la fille de Black Hammer, Lucy Weber, alors qu’elle était restée sur Terre et donc qu’elle avait trouvé un moyen de les rejoindre. L’arrivée de celle-ci nous permet de voir la présentation de son père, qui restait jusqu’alors un personnage mystérieux dont on ne connaissait que son sacrifice face à l’Anti-Dieu.

img_20180419_173531_hdr1057425347.jpg

Et l’auteur arrive encore à créer un personnage sur lequel on peut se projeter, un personnage humain. Ce tome 2 nous en montre également plus sur son sacrifice et sur l’univers mise en place par Lemire, qui est l’Anti-Dieu, d’ou viennent les pouvoirs du héros titre, … tout en continuant à mettre en avant les relations et les développements de personnages entrevus dans le tome 1. Ainsi Barbalien, le représentant martien, va continuer sa quête de lui-même en affirmant de plus en plus son homosexualité, Gail est toujours en proie aux problèmes liés à son pouvoir qui la fait rester une enfance de 9 ans, Abraham cherche toujours à faire fonctionner sa relation amoureuse avec une femme en cours de divorce, … Si vous avez aimé la dynamique des différents protagonistes dans le tome 1 vous ne serez pas dépaysé par celui-ci qui va encore plus loin.

De plus Lemire continue à nous exprimer son attachement au genre super-héroïque en continuant à piocher dans les différents univers comics, notamment de DC et Marvel, avec des allusions au Quatrième Monde de Jack Kirby avec l’équivalent de New Génésis, de Darkseid, … voir même jusqu’à amener sur le papier son Lockjaw des Inhumains.

L’arrivée de Lucy va également permettre d’amener tout un pan d’enquête dans l’univers mis en place, en effet contrairement aux membres présents depuis 10 ans, celle-ci va essayer de démêler le vrai du faux de l’endroit où ils se trouvent maintenant tous. Elle va donc faire des recherches à la bibliothèque, être attentif à la ville dans laquelle ils se trouvent, à ses habitants, … Cela apporte une évolution des forces en présence dans les personnages récurrents qui fait avancer l’histoire en dévoilant certaines motivations qui restent pour le moment obscures mais qu’il me tarde de voir révéler au grand jour.

Et quant est-il de la partie graphique, qui avait été une légère déception lors de ma première lecture du tome précédent ? Encore une fois le temps a fait son effet, j’ai développé des goûts légèrement différents par rapport au moment de sa sortie ce qui fait que j’apprécie beaucoup plus le style graphique de Dean Ormston qui colle maintenant parfaitement avec cet univers, et j’aurais du mal à imaginer quelqu’un d’autre à l’exercice. Allez peut-être un ou deux chapitres dessinés par Lemire lui-même et je serais le plus comblé des hommes. En plus d’adhérer de plus en plus à ce style je trouve qu’Ormston a amélioré son travail dans ce second tome, comme s’il connaissait maintenant suffisamment l’univers pour pouvoir sortir un peu du carcan qu’il avait mis en place et pour nous mettre plein la vue.

Ma vision sur ce qui était un point faible dans le tome 1 a donc complètement été renversé et j’apprécie d’autant plus le travail du dessinateur. A noter que l’on a également droit à un chapitre sous la patte d’un autre dessinateur qui nous montre un flashback d’un des personnages encore non développé et qui a un style graphique à l’opposé de celui de la trame principal. Cela ne dénote pas complètement mais la ligne était très fine.

img_20180419_175436_hdr303956565.jpg

Vous l’aurez compris je suis conquis par Black Hammer. L’univers mis en place par Jeff Lemire et Dean Ormston me parle complètement au point de me faire oublier n’importe quel univers héroïque que je pouvais apprécier auparavant. Le duo réalise le tour de force de ne pas me décevoir alors que mes espérances étaient énormes après le premier tome et je me dois de leur tirer mon chapeau. Ce deuxième tome, tout en continuant de développer la backstory des personnages et de leur univers, permet aussi d’avancer les différents pions de l’intrigue et nous tient encore en haleine pour le prochain ouvrage. S’il n’y a qu’un seul tome que j’avais à vous conseiller dans le paysage comics actuel ça serait celui-ci chers ami(e)s. Ruez-vous sur cette merveille !!

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67

 

4 réflexions sur “Comics Review 42 : Black Hammer #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s