Bienvenue à tous dans Comics Review, l’article où je review et j’analyse mes différentes lectures, 36 ème numéro aujourd’hui qui porte sur un tome de notre nouvel éditeur français Hi Comics et la publication de l’un des figures de prou de sa ligne éditoriale. Le récit dont je vais vous parler dans cet article est le one-shot les Tortues Ninja l’Histoire Secrète du Foot Clan. Avant de commencer plus en détail la review je tenais à grandement remercier l’éditeur Hi Comics, dans un premier temps pour mettre à disposition en France des comics des tortues, mais surtout pour le press tour organisé sur tout notre beau territoire et qui m’a permis d’avoir mon édition dédicacée d’un sketch de Splinter juste magnifique par le dessinateur Mateus Santolouco. Ce tome est donc le premier dédicacé que je possède et aura à jamais une valeur sentimentale à mes yeux.

Trêve de plaisanterie et commençons l’analyse de l’histoire de ce tome qui nous conte, comme son nom l’indique, l’histoire du clan foot. A savoir que je ne suis absolument pas un connaisseur de l’univers des tortues, j’ai dû regarder le dessin animé étant plus jeune mais je n’en ai aucun souvenir. J’ai même énormément de mal à faire la différence entre les quatre tortues, leurs noms, leurs armes, … j’ai des notions sur les personnages principaux comme Splinter, Shredder mais c’est à peu près tout. La lecture de ce tome était donc une découverte totale, je n’ai pas non plus lu le synopsis en quatrième de couverture pour avoir une surprise complète. Néanmoins ne vous inquiétez pas si comme moi vous ne connaissez que très peu cet univers, ce tome s’apprécie sans avoir besoin de background spécifique et ça c’est cool !

Le récit se passe sur deux périodes temporelles différentes, le présent à New York avec les tortues et le passé dans le Japon féodal. L’intrigue du présent nous montre un professeur d’université ayant fait des découvertes d’une légende de samouraïs de l’époque féodale japonaise. Cette découverte va lui valoir certains ennuis de la part de Shredder et de son clan qui va avoir besoin de ses talents pour décoder un ancien manuscrit lui permettant d’acquérir de nouveaux pouvoirs. La période japonaise quant à elle nous montre la guerre interne d’un clan de samouraïs avec trahison familiale et magie occulte pour acquérir l’immortalité, et ce clan sera l’ancêtre du clan foot présidé par l’opposant légendaire de nos tortues. Et clairement la période passée est bien au-dessus de celle avec les tortues, pas que celle-ci soit mauvaise mais elle souffre de la comparaison avec le Japon féodal qui est tellement classe, les personnages sont bien représentés, ont un sens de l’honneur comme on l’attend de la part des guerriers de cette époque. Les combats sont bien représentés, les décors et les costumes sont magnifiques et me semblent être une bonne représentation de cet âge. Est-ce mon amour pour la mythologie ancienne qui me fait apprécier autant cette partie ? Cela se pourrait mais j’ai eu un gros coup de cœur sur l’histoire racontée.

De plus cette intrigue se lie au fur et à mesure avec l’histoire présente et certains de ces personnages. Pour ceux qui connaissent l’univers des tortues cela paraîtra peut être comme un élément connu mais je n’avais pas vu venir la chose et j’ai donc adoré me rendre compte par moi-même de la connexion. Et pour une fois, bordel pour une fois, une origin story est bien menée et intéressante, les deux personnages sont charismatiques, de toute façon comment ne pas être en admiration devant des fucking samouraïs. J’aurais un léger bémol à dénoter, c’est l’utilisation d’expressions japonaises qui ne sont pas spécialement définis dans ce tome. Leur utilisation est tout de même minime mais j’aurais espéré une note de bas de page pour améliorer la compréhension.

Venons-en maintenant à la partie graphique mise en place par Mateus Santolouco, que j’ai donc eu la chance de rencontrer et d’avoir une bien jolie griffe de maître Splinter. Et nom de dieu qu’est-ce que c’est beau !!! Son style colle parfaitement à l’univers féodal japonais, à l’univers de samouraïs mais également aux tortues en elle-même. Son trait très effilé et cassant définit magnifiquement les expressions de puissance des guerriers japonais, des tortues et de leurs opposants en renforçant leur charisme. La colorisation est également très bonne et adaptée aux environnements, la palette utilisée est ample ce qui donne une très joli rendu global à ce comics. Et Mateus arrive à donner un aspect adulte aux tortues grâce encore une fois à son trait caractéristique, j’avais l’appréhension de voir les tortues montrées comme des enfants ou des adolescents avec un style cartoon, et heureusement mon appréhension ne sait pas réalisé et les tortues sont magnifiques et charismatiques.

Et pour finir comment ne pas aimer un tome qui montre une tortue sans bandeau sans que cela soit ridicule ? Une prouesse !

img_20180329_195000_hdr1660680361.jpg

Ce one-shot sur l’univers des tortues est une très bonne lecture s’orientant sur les origines d’un clan de samouraïs dans le japon féodale. Les dessins de Mateus Santolouco sont à couper le souffle et donne un aspect adulte aux tortues qui est de très bon ton. Faites néanmoins attention à ne pas attendre un rôle principal pour les tortues dans cet ouvrage qui sont plutôt reléguées au second plan, pour les voir en lumière il faudra se diriger vers la série principale. Néanmoins que vous soyez fans ou non de cet univers, ce comics est un must-have si vous voulez passer un bon moment avec nos chères tortues.

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-66

 

4 réflexions sur “Comics Review 36 : Les Tortues Ninja L’histoire Secrète du Clan Foot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s