Bienvenue à tous dans Comics Review, l’article où je review et j’analyse mes différentes lectures, 34 ème numéro aujourd’hui avec la suite de notre voyage dans le relaunch Rebirth de DC Comics et la série Wonder Woman et quel meilleur moment pour reviewer ce tome 2 que lors de cette 34 review sachant que le tome 1 était le sujet de la 17ème review. Restant sur plusieurs lectures quelque peu décevante, j’attendais beaucoup de ce tome 2, j’espérais ne pas être déçu comme lors de ma lecture de Deathstroke par exemple, qu’en est-il ?

Je ne vais pas faire durer le suspense trop longtemps, ce tome 2 c’est de la bombe !!! Encore meilleur que le premier du nom, qui était déjà très sympathique mais on est clairement un niveau au-dessus et qui donne de l’ampleur à la série dans son tout. J’ai d’ailleurs hâte de lire le tome 3 qui est déjà sorti chez Urban Comics.

Le premier tome de la série Rebirth Wonder Woman nous montrait une réécriture de ses origines, avec l’arrivée de Steve Trevor sur Themyscira et le départ de Diana pour rejoindre le monde des hommes. D’après celui-ci on pouvait donc s’attendre à ce que les précédentes publications de l’amazone ne soit plus dans la continuité ou tout du moins qu’ils ne soient plus mentionnées. Ce tome 2 nous prend donc à revers à cause des mentions de certains événements qui se sont passés lors de l’ère Renaissance (New 52) de DC Comics, survenu avant l’ère Rebirth qui nous intéresse. La connaissance des informations précédentes n’est pas obligatoire, malgré tout cela peut freiner un nouveau lecteur qui ne serait pas à jour sur cela. Prenons par exemple Cheetah (le docteur Barbara Ann Minerva entrevu dans le tome 1) qui joue un grand rôle dans l’ouvrage et qui a une relation très intéressante avec Diana, entre la haine, la colère dû à sa transformation, et l’espoir de trouver en l’amazone une alliée qui l’aidera à retrouver sa force humaine. Il aurait été intéressant à défaut de voir le pourquoi de la transformation du docteur en Cheetah, d’avoir au moins un flashback sur celui-ci pour replacer le nouveau lecteur dans cet storyline.

Mais que l’on se rassure, ce point est pratiquement l’unique défaut ou point faible de ce livre, tout le reste est intéressant et magnifiquement dessiné. Wonder Woman a besoin de Barbara pour retrouver le chemin vers Themyscira, que ses dieux lui ont fait oublié, pour se faire elle se rend dans la jungle pour quérir son aide. Cheetah va en contrepartie lui demander de la libérer de la malédiction du dieu Urzkartaga qui lui a donné son apparence animale. Steve Trevor va également être mêlé à cette histoire lors d’une intervention militaire qui va les amener vers le même but. L’histoire est passionnante et on la suit avec grand intérêt. Elle colle tout à fait avec l’univers de l’amazone et son côté mystique et divin.

Concernant la partie graphique, j’avais quelques réserves lors du tome 1 sur les dessins réalisés par Nikola Scott, notamment sur les visages de la princesse et de Steve. Pour ce tome nous avons un changement d’artiste et c’est Liam Sharp qui est aux commandes sur les croquis et l’encrage, épaulé par Laura Martin à la colorisation. Et le changement rend ce tome à la limite de la perfection, l’ambiance instaurée par le style de Liam Sharp est en parfait accord avec le propos du récit et de cette histoire dans la jungle.

 

L’aura mystique de ses dessins est à couper le souffle et je trouve qu’il est l’artiste parfait pour s’attaquer aux publications de l’amazone, en lui donnant un côté jeune et insouciant et à la fois plein de charisme et prête à péter des gueules dès qu’il le faut. En somme ce que je détestais dans le précédent tome, sur l’air hébété des différents personnages est complètement rattrapé ici, sur Diana et Steve. Bonjour la badassitude !!!

 

Attendez-vous à vous en prendre plein la vue lors de la lecture et a adoré ça. La colorisation est également parfaite, et renforce l’ambiance de jungle et de mysticisme. Mais le monsieur ne s’arrête pas là, oh non. Non content de dessiner à la perfection, il a aussi des idées dans ses découpages, notamment deux que j’ai identifié et qui sont pour moi intéressantes à explorer.

Le premier étant l’utilisation de lianes en tant que délimitation pour les cases sur une page. Cela peut paraître simple mais plus dans le thème tu meurs quand tu montres un récit qui se déroule à 80% dans la jungle.

 

Néanmoins pour celui-ci on peut se dire qu’il n’est là que pour faire joli et n’apporte réellement pas de fond à l’histoire. Par contre le deuxième effet que j’ai remarqué apporte beaucoup plus de profondeur et n’est pas présent uniquement pour le style. Il s’agit de l’utilisation de barreaux de prison en tant qu’élément de découpage. Dans la première photo ci-dessous le symbole n’est pas complètement poussée, les jeunes filles et les compagnons de Steve sont réellement emprisonnées et on utilise les barreaux simplement.

 

Par contre la deuxième image est beaucoup plus intéressante, elle apparaît pendant plusieurs planches lors du « combat » entre Diana et Cheetah. Il n’y a pas de réel lien avec un élément du décor comme pour la première planche, car ici l’utilisation des montants est complètement symbolique. Ils sont utilisés lors de l’explication de la malédiction de Barbara, qui est enfermé dans le corps de Cheetah et n’est plus maître de ses actions. Les barreaux sont ici employés pour représenter le fait que le docteur soit prisonnière de son corps et ne puisse plus agir de son propre fait, elle est dans une prison qui prend l’aspect de la créature animale que Urzkartaga lui fait revêtir. Mind blown !!!

Vous l’aurez compris, ce tome 2 est une réussite totale pour ma part. L’histoire est intéressante, développe des personnages avec du fond, notamment Cheetah, et permet en plus de mettre en appétit pour le tome suivant. Les dessins de Liam Sharp sont en plus d’une beauté incroyable, et les idées de découpage sont nombreuses et symboliques. Au bout de 2 tomes la série devient un must have à mon goût.

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-66

8 réflexions sur “Comics Review 34 : Wonder Woman Rebirth #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s