Bienvenue à tous dans Comics Review, l’article où je review et j’analyse mes différentes lectures, 23ème numéro aujourd’hui dans lequel je continue mes pérégrinations dans l’event DC Rebirth, après la lecture de la publication de base de cet event, le DC Universe Rebirth et celle portant sur Wonder Woman, c’est parti pour la review de Green Lantern Rebirth publié chez Urban Comics.

Je l’ai dit dans mes deux review précédentes sur l’event Rebirth, l’un des intérêts de soft reboot de ce genre est de permettre à de nouveaux lecteurs de démarrer certaines publications sans qu’ils aient besoin de maîtriser complètement l’historique du personnage. N’ayant jamais lu de comics sur Green Lantern mais connaissant un peu son histoire c’est ce que j’aurais plus ou moins attendu, c’était le cas pour Wonder Woman par exemple, ici autant le dire de suite ce n’est pas le cas du tout. On rentre dans une continuité déjà établie, avec un background très fourni, il y a donc des éléments que je ne connaissais pas forcément n’ayant pas lu les précédentes aventures du personnage. Cela peut donc déboussoler, surtout si vous ne connaissez absolument rien de cet univers, dans cette édition Urban met à disposition un récapitulatif des personnages principaux et des intrigues précédentes qui peut vous aider mais il faut tout de même être prévenu avant d’acheter le tome.

Niveau intrigue justement, ce comics met donc en scène un Hal Jordan, le plus connu des Green Lantern (celui du film live action de 2011 par exemple), sans bague. Pour rappel l’anneau et la lanterne sont les objets qui permettent aux membres du corps des lanternes de disposer de leurs pouvoirs et de faire apparaître des objets via la force de leur volonté. De plus le corps complet a disparu de la galaxie et c’est leur ennemi juré qui a le contrôle de l’univers, à savoir Sinestro et son corps instiguant la peur. Déjà l’ordre établi est légèrement différent de ce à quoi on peut s’attendre, les bad guy sont en position de force et ont plus ou moins gagné la partie, on nous montre un corps des green lantern exilé et en sous nombre, alors que Sinestro dispose d’une armada de soldats à leur pleine puissance. Changer le statut-quo c’est toujours une bonne idée. Ensuite j’ai trouvé que faire apparaître Sinestro en tant que vieillard désarmé et relégué à un rang d’observateur était un concept intéressant, encore une fois pour donner de la nouveauté à des personnages très anciens. Bien sûr on ne doute pas une seule seconde de la récupération des pouvoirs de ce dernier au fur et à mesure du tome.

Les pouvoirs parlons-en, les corps ont la capacité de projeter leurs images mentales en utilisant les capacités de leurs anneaux et de l’émotion qui y est lié, les green lantern vont donc utiliser leur volonté donner forme à leurs pensées alors que les yellow lantern font se servir de la peur. Et au niveau de ces projections Sinestro et son corps ont clairement l’avantage de la badassitude et la beauté qu’ils nous montrent, chaque forme est magnifique, que ce soit des monstres, des parties d’anatomie, … Je trouve que leurs esprits de réflexion est bien plus poussé que leurs opposants. Ils invoquent des monstres tentaculaires très stylisés pendant que Hal projette des avions et des missiles, que Guy Gardner n’arrive à penser qu’à un camion de flics, niveau originalité venant d’un ex pilote de chasse et d’un policier on repassera. Je trouve dommage que les personnages principaux de l’histoire et de cet univers n’ait pas un peu plus d’imagination et de coolitude, j’ai cru qu’à un moment Hal allait faire apparaître un sabre, faites-le bordel, faites nous rêver, envoyez du lourd.

Et malheureusement l’utilisation de leurs pouvoirs n’est pas le seul attrait ou les green lantern sont dépassés, à mon gout, par le corps de Sinestro, et une fois n’est pas coutume je vais parler d’une composante assez essentielle lors de la lecture d’un livre, les dialogues. Ce n’est pas une composante de mes reviews pour le moment, n’ayant que peu de choses à dire dessus, alors que dans ce tome j’ai des choses à dire. Les Green Lantern, et surtout, je dis bien SURTOUT Guy Gardner, ont des dialogues extrêmement mal écrits. Cela touche presque à l’affligeant à certains moments, Hal s’en sort à peu près bien car il a un charisme certain qui peut oublier certaines one-liners dispensables et assez ridicules, mais la palme revient à notre lantern rouquin. Gardner est probablement le plus gros beauf que je n’ai jamais pu lire, ces dialogues sont médiocres au mieux et attristants au pire. Le personnage n’apporte rien à l’intrigue, il n’a pas d’intérêt du tout. Je ne demande pas que tous les protagonistes soient charismatiques mais au moins une personnalité intéressante. C’est dommage car malgré cela l’histoire est intéressante mais les dialogues sont bien trop importants dans le processus de story-telling.

Niveau graphique, comme vous pouvez le voir sur les images de dessus, c’est très beau, le dessin est maîtrisé et les représentations des projections de Sinestro sont magnifiques. On a également le droit à quelques planches rien que pour le bonheur de nos petits yeux et la palette de couleurs est chatoyante, l’avantage de pouvoir montrer différents mondes et endroits de l’espace.

Ce Green Lantern Rebirth est somme toute une histoire agréable à lire, les péripéties s’enchaînent de manière fluide et il y a du suspens jusqu’à la fin. Néanmoins je trouve dommage que les protagonistes principaux n’aient pas un peu plus de charisme et d’originalité dans l’utilisation de leur pouvoirs. De plus les dialogues sont assez médiocres et entachent la qualité de cette lecture.

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-65 WD-Icon-65

3 réflexions sur “Comics Review 23 : Green Lantern Rebirth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s