Bienvenue à tous dans Comics Review, l’article où je review et j’analyse mes différentes lectures, 19ème numéro aujourd’hui ou l’on continue la lecture du run de Scott Snyder et Greg Capullo sur le chevalier noir lors de l’event New 52 d’il y a quelques années. Après le volume 5 Zero Year Part 2 on enchaîne avec le volume … je te le donne dans le mile, le volume 6 Graveyard Shift.

Je commence cette review en me demandant si j’ai suffisamment à dire sur ce tome, donc je vais l’écrire au fur et à mesure et voir si j’ai des choses intéressantes à exprimer, si tu lis ces lignes c’est que j’aurais pris la décision de publier l’article, sinon cela restera dans l’oubli. Quoiqu’il arrive si je ne publie pas je pense que lors de la review du prochain volume je toucherais un mot rapide sur celui qui nous intéresse maintenant. Voilà c’est fait pour l’état d’esprit dans lequel j’aborde l’écriture de la review, ça m’aura fait gagné un paragraphe.

Ce volume 6 présente 7 chapitre qui n’ont pas de lien linéaire, elles présentent chacune une histoire standalone du Batman de Snyder. C’est bien le Batman de Snyder qui s’intègre dans les événements de Zero Year ou de Death of the Family par exemple, en montrant des histoires courtes qui apportent un peu plus de background à certains personnages secondaires ou tout simplement des récits non publiés dans les volumes précédents. Je suis assez perplexe sur l’intérêt et l’utilité de ces différentes histoires, ou plutôt je suis perplexe sur le fait de les regrouper dans un seul et même tome. Je ne comprends pas pleinement le choix éditorial et c’est là qu’est mon plus grand problème avec ce volume. Chaque histoire est intéressante à lire, bien écrite, bien représentée, mais le gros problème c’est d’avoir un tome complet qui ne raconte finalement rien du tout, on a pas d’histoire globale qui légitime une parution en TPB. Je ne saisis pas pourquoi, étant donné que chaque histoire est lié à des événements du run de Snyder, ceux-ci n’ont pas été incorporés a moment de l’événement. On a par exemple des chapitres qui se passent pendant Zero Year, pourquoi ne pas les avoir incorporer à ce moment, ils sont suffisamment bons pour avoir leur place à cet endroit et seront de plus bien mieux placés. De plus du fait de la diversité des histoires on passe de récits se passant à des moments différents sans un réel ordre, ce qui est assez déstabilisant.

Néanmoins comme je l’ai dit les histoires sont intéressantes et ressemblent plus à des nouvelles, un aperçu rapide de certains événements, on a donc par exemple un chapitre de présentation des différents Robin, Dick Grayson, Jason Todd et Tim Drake dans leur vie avant de rencontrer Batman, c’est très bien écrit et bien dessiné également.

bmrob_12_16_6002b900_558a035a943f45-66920474

Le chapitre avec Clayface est également très intéressant mais le personnage secondaire le plus développé est celui de Harper aka Bluebird. Je ne connais pas le personnage du tout, elle n’a été que très peu présente depuis le début de ce run sur Batman, mais elle semble devenir une alliée du chevalier noir. Le léger problème que j’ai avec ce personnage c’est que ce qui semble être insinué est qu’elle devient le sidekick de Batman pendant ou peu après les événements de Zero Year, c’est à dire les origines du Batman de Snyder. Cela me dérange un peu que le premier sidekick de notre héros ne soit pas Robin, je ne suis pas contre les réinterprétations de mythologie mais celui-ci me gêne légèrement.

Graphiquement ce tome a un certain intérêt, à savoir que Capullo n’est pas le seul à travailler sur les visuels des différents chapitres, il n’a même pas du tout travaillé sur certains d’entre eux. On a donc une diversité graphique qui est la bienvenue, chaque artiste amenant sa patte, cela permet d’avoir une nouvelle vue du personnage sous la plume de différents dessinateurs. Capullo a toujours un niveau très élevé et intéressant sur les différents hommages qu’il peut apporter, si l’image du costume avec sigle rouge ne vous fait pas penser à Batman Beyond. Et comme j’en parlais dans la review précédente sur Dark Maul les visuels sont bons mais n’apportent pas cette excitation qui nous transporte, cet effet magnifique qui nous submerge.

 

Ce volume 6 du run de Snyder sur Batman s’apparente plus à un recueil de nouvelles plutôt qu’une réelle histoire. Malgré une très bonne qualité scénaristique et visuelle des différentes histoires, ce livre ne parvient pas à nous intéresser complètement. Ni mauvais ni particulièrement bon ce tome représente une énigme éditoriale pour ma part.

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-65 WD-Icon-65

5 réflexions sur “Comics Review 19 : Batman Vol 6 Graveyard Shift

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s