Pour ceux qui ne le savent pas je suis un grand fan de Star Wars, je n’ai jamais lu de romans de l’univers étendu quand j’étais plus jeune, mais j’adore totalement les films de Lucas. J’étais adolescent lors de la sortie de la prélogie donc je n’ai pas un regard si critique que ça sur son contenu, certaines parties sont horribles (Episode 2), d’autres resteront pour moi comme certains des meilleurs moments de l’univers (Ewan McGregor en Obi-Wan, le duel sur Mustaphar). Depuis le rachat de la franchise par Disney je suis assez mitigé, l’épisode VII m’a laissé un sale gout de copier coller en bouche alors que Rogue One a été plus mon film préféré de 2016, en sachant que Batman v Superman est sorti la même année et c’est dire pour moi, avec une scène qui restera peut être la scène la plus badass de l’histoire des Star Wars.

En fan de Star Wars et en lecture de plus en plus assidu de comics, ca fait donc un certain temps que je pense à me lancer dans la lecture de comics SW. Je pensais démarrer avec la nouvelle série Dark Vador de cette année mais j’ai loupé son démarrage, j’attendrais donc qu’elle sorte en TPB (format regroupant plusieurs chapitres). En faisant mes courses de Noël, je suis tombé sur le comics Lando, dont j’avais entendu parler. La cover donne très envi et le perso est quand même sacrément cool donc qu’est-ce que je risque ? J’ai souvent assez peu de chances sur des achats impulsifs comme ca, le dernier que j’ai fait était Superman American Alien et ça ne m’avait pas complètement réussi. Autant dire tout de suite que cette fois-ci ça a été le résultat complètement opposé, j’ai adoré ce tome, j’ai pris plaisir à le lire, le genre de plaisir que tu prends en replongeant dans un univers que tu connais depuis 15 ans et que tu découvres sous un nouveau format.

Avant de passer à la traditionnelle review de l’histoire et des dessins, la planche qui m’a donné et qui je pense donnerait le smile à n’importe quel fan de SW c’est celle-ci :

img_20171203_135749-1478686647.jpg

Comment mieux démarrer un comic Star Wars qu’avec la représentation du résumé de l’histoire, c’est iconique, tu sais tout de suite dans quoi tu t’embarques. Ça peut paraître cliché pour certains mais ça m’a mis dans les meilleures conditions pour aborder ce tome.

Concernant l’histoire, on est totalement dans ce qu’on connait du personnage, le respect est total, on ne réinvente pas Lando dans sa façon d’être un charmeur, un contrebandier … Les films n’exploraient pas cet aspect de sa personnalité, on découvrait Lando après qu’il se soit rangé de sa vie de contrebandier sur la cité des nuages. Via sa relation avec Han on savait qu’il avait eu cette vie, le tome nous raconte donc une partie de ce que pouvait sa vie avant les films. Lando est un peu dans le pétrin et va devoir « voler » un vaisseau pour une personne à qui il doit de l’argent, la mission devrait être assez facile, le vaisseau est très peu gardé. Bien sûr on se doute que ça ne va pas se passer comme cela et c’est ici que le récit prend son intérêt. Le vaisseau appartient à un personnage bien connu des l’univers Star Wars, ce qui fait passer la mission de facile à pas loin du suicide. Le récit s’enchaîne très rapidement et la lecture est fluide.

Mais pour moi l’avantage réel de ce tome se trouve dans sa partie graphique, Alex Maleev est aux dessins, et son style s’applique tout à fait ici, ce design crayonné rend très bien sur les différents personnages. Néanmoins une fois n’est pas coutume ce n’est pas sur le dessinateur que je veux m’attarder mais sur le coloriste. Je ne parle assez voir jamais du travail de la couleur dans les différentes review comics que je fais, cet aspect ne me touchait pas suffisamment auparavant, à part peut être sur le crossover The Button chez DC dont je ferais la review bientôt. Je suis habitué à voir des couleurs assez ternes dans les comics que je lis (lisant en grande partie du Batman) ou alors des couleurs qui ne ressortent pas énormément. Mais ici dès les premières pages de ce tome j’ai ressenti que la couleur était prépondérante, Paul Mounts réalise un travail très soigné et qui sort de l’ordinaire par rapport à ce que je suis habitué à lire. On passe donc de couleurs dominantes comme le jaune orange au vert bleu, en passant par le rouge, le violet puis le noir pour les scènes dans l’espace. Je ne saurais que trop peu mettre l’accent sur le travail des couleurs car elles sont pour moi magnifiques et sont ce qui font le charme de cet ouvrage.

Pour résumer je ne saurais que conseiller la lecture de Lando, à tous fans de l’univers Star Wars qui a envie de lire une histoire inconnue du personnage. Les dessins sont beaux et les palettes de couleurs utilisés sont magnifiques, ce tome a complètement rempli son but pour moi, à savoir me lancer réellement dans la lecture de comics Star Wars.

Note globale WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-67 WD-Icon-66 WD-Icon-65

 

2 réflexions sur “Comics Review 12 : Lando

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s